logo inscription
Jean-Luc Dossche
Artiste-peintre

Après avoir été sélectionné Mérites Culturels de Waterloo, il participe à la Biennale des artistes en 1998, Jean-Luc Dossche ouvre en 2001 un atelier d'exposition « FRISSONS D'ART » à Nivelles en Belgique et en 2005, un atelier à Waterloo. Au cours de son apprentissage, il a bénéficié de différentes démonstrations qui ont déclenchées sa passion, c'est pourquoi, il pense qu'il est primordial de montrer les techniques. La démonstration est un point essentiel de sa démarche artistique. Il refuse de rester enfermé dans son atelier : il participe activement en donnant de sa personne dans différents salons, organisations, stages à Venise, Baie de Somme…

Jean-Luc est passionné par le mouvement impressionniste. Lorsqu'on regarde ses tableaux, on a tendance à céder au principe d'immédiateté, à y voir quasiment un instantané. On oublie qu'il s'agit en fait de compositions très structurées, construites. La plongée dans une image illimitée, une image qui ne s'échafaude pas devant celui qui la regarde mais qui l'englobe, est une des préoccupations de Jean-Luc Dossche. Ce n'est qu'en prenant le temps d'examiner chaque détail que le cerveau prend le pas sur l'œil, qui efface l'impression et la remplace par l'expérience et l'imagination. Car un art qui a de la vie, qui ne reproduit pas le passé, il le continue.

Toujours en recherche de nouvelles sensations, de nouvelles émotions, l'artiste s'est tourné naturellement vers d'autres techniques telles que l'acrylique. Un morceau de papier, une toile, un carton, un bois flotté, il tirera profit du support et créera le moment de l'artiste.
 
Relever des challenges, ne lui fait pas peur ! Lors de la Horse Parade de Bruxelles en 2005, l'artiste a peint un cheval grandeur nature qui a été exposé dans plusieurs villes en Belgique. Impressionnant ! La plus grande aquarelle du monde (10m x 1,30m) fut réalisée en mars 2006 lors du salon Créativa de Bruxelles dont il était l'invité d'honneur. Peindre une voiture à la Andy Warhol ou à la façon Monet, jamais personne n'avait osé ! Pari tenu ! Il a peint une ancienne voiture des années 70 qui est devenue une tirelire géante au service de son association.